MEEX

La Maison des Enfants Extraordinaires

Client : MEEX
Date : nov. 2015

Scénarisation – Animation : Adrien Boutin
Rédaction : Loïs Llose
Illustrations : Mathieu Marty
Voix-off : Yacine Marwan

Contexte

Certains enfants ont ce que l’on appelle un trouble de l’apprentissage. Pour l’expliquer et tenter d’aider les enfants, les spécialistes utilisaient des approches psychologiques ou affectives. Ces approches sont en réalité désuets. Il est dorénavant reconnu qu’il s’agit de troubles neuro-développementaux, c’est à dire des troubles neurologiques avec des effets apparaissant durant le processus de maturation et de développement du cerveau de l’enfant.

Il est donc possible d’accompagner les enfants pour diminuer ses troubles de l’apprentissage via une approche développementale en partant du principe qu’il y a plusieurs stades de développement nécessaires à la construction de compétences essentielles. Pour cela, il y a besoin de plusieurs spécialistes (ergothérapeutes, psychomotriciens, orthophonistes, etc.) et d’éducateurs ou enseignants spécialisés.

Au lieu de faire des trajets à tout va pour rencontrer tous les spécialistes nécessaires à la thérapie des Enfants Extraordinaires, Cécile Martignac, directrice de la MEEX, a créé la Maison des Enfants Extraordinaires, regroupant tous les spécialistes en un même endroit pour que les enfants avec des troubles de l’apprentissage puissent retrouver leur autonomie à l’école. C’est dans le lancement de ce projet que nous sommes intervenus avec la réalisation d’une vidéo de présentation.

Brief

Pour cette première vidéo, il y avait déjà plusieurs cœurs de cible. En premier lieu les parents, qui sont les premiers concernés. Il fallait également une ambiance apaisante et enfantine, pour rester dans l’esprit des enfants de bas âges (il s’agit d’enfants âgés entre 3 et 11 ans), et dans un même temps que la vidéo garde un ton qui reste assez carré et institutionnelle pour convaincre du sérieux du projet. Il y a pour finir les professionnels de santé et de l’éducation, qui ne sont pas forcément au courant des dernières approches permettant de régler les troubles de l’apprentissage.

 

Le deuxième objectif de cette vidéo est d’être très didactique, qu’en 1 minute 30 nous puissions comprendre les tenants et aboutissants de la MEEX. La problématique du discours, c’est que l’on parle d’enfants confrontés à des difficultés d’apprentissages handicapantes sans pour autant avoir de handicaps reconnus. Dans un ton léger, il faut donc expliquer qu’un enfant avec des difficultés sans avoir de handicaps reconnus peut avoir des troubles qui peuvent être pris en charge.

Réalisation

Nous avons fait beaucoup d’allers-retours concernant le scénario, la manière de tourner les phrases de la voix-off, avec la voix de Yacine qui se veut sécurisante et chaleureuse, avec ce qu’il faut d’émotions.

 

Concernant les illustrations, nous sommes partis sur quelque chose de très coloré, aux couleurs de la MEEX. Dans le design des personnages, au lieu de créer des personnages bipèdes, nous avons opté pour des formes “patatoïdes” (des petites patates quoi !). Cela nous a permis de nous concentrer sur les émotions, et que celles-ci soient extrêmement lisibles au 1er coup d’œil, sachant qu’il y a beaucoup d’intervenants dans les scènes (entre les enfants, professeurs, directrice d’école, parents, etc.) Cela a permis aussi d’alléger le propos, qui peut être lourd pour des parents qui peuvent être désespéré par rapport à cette situation.

Conclusion

Ce projet nous a tenu très à cœur, c’est un milieu émouvant, et si nous avons pu contribuer à la pose ne serait-ce que d’une pierre sur ce magnifique édifice, à ce que des enfants s’épanouissent, c’est un très grand honneur.