Feeling Food

Plaisir & Bien-être au quotidien

Client : Feeling Food
Date : août 2018

Scénarisation – Animation : Adrien Boutin
Création : Claudine Bénéjean
Voix-off : Yacine Marwan
Musique : Daniel Gunnarsson

Contexte

Feeling Food, c’est la rencontre entre Aline, Blogueuse Food, et Maurianne, diététicienne nutritionniste, qui décident de créer un coaching diététique adapté aux besoins des différentes personnes, soucieux du bien être et du plaisir partagé lors d’un repas en famille.

 

C’est avec nous qu’elles ont désiré lancer la communication de leur nouvelle marque via une campagne publicitaire sur les réseaux sociaux. Il a donc fallu penser à un format de moins d’une minute pour présenter la philosophie novatrice de Feeling Food, en axant lors de cette première approche sur l’histoire d’une mère de famille voulant entamer une rééducation alimentaire.

Brief

Feeling Food apporte un coaching diététique selon diverses spécifications, telles que la grossesse, la prise de masse, le fait d’être végétarien, séniors, etc. Ce sont 14 programmes adaptés à différents besoins.

Le 1er mis en avant est le rééquilibrage alimentaire, qui est différent d’un régime. Le régime est très restrictif, il s’agit d’une privation pour perdre du poids rapidement, et se base sur le fait de manger moins de calories que nécessaires. Le rééquilibrage consiste à manger à sa faim mais en faisant attention à ce que ce soit constamment équilibré. C’est moins restrictif et il est possible de se faire plaisir de temps à autre.

Il y a aussi un aspect psychologique, c’est à dire que le but n’est pas d’avoir un corps “parfait” et d’accepter son corps, sa morphologie.

Pour cela, Feeling Food propose plusieurs choses : un générateur de repas sur-mesure adapté à toute la famille pour éviter que la personne qui suit un rééquilibrage alimentaire ne soit mise à l’écart socialement, une diététicienne pour des échanges réguliers en visio et une communauté pour un soutien complémentaire.

Il faut donc que tous ses aspects soient concentrés dans une vidéo d’une minute, et qu’elle puisse sensibiliser les personnes ne s’acceptant pas.

Concept

Nous sommes partis sur du Storytelling, c’est à dire suivre une mère de 2 enfants qui se sent de plus en plus mise à l’écart. La vidéo ayant une campagne publicitaire en ligne, il faut que les 5 1ères secondes soient percutantes et donnent envie de continuer la lecture.

Pour cela, nous avons choisi de concentrer le début avec une famille qui marche dans différents lieux, avec la mère qui se fait distancer pour des raisons qui iront la complexer (des affiches de femmes en maillots de bain, un rayon de supermarché, la plage), avant de se retrouver totalement écartée sur la table avec divers plats que mangeront sa famille tandis qu’elle ne restera qu’avec le même bol de soupe. Triste non ?

Pour le reste de la vidéo, c’est l’explication concrète du fonctionnement de Feeling Food illustré. Nous avons toujours fait attention à ce que la mère soit centrale et fasse la liaison entre les différents services proposés, pour montrer qu’elle est le centre de la démarche et de la philosophie Feeling Food, mais également pour s’identifier à elle.

En parlant d’identification, il y a aussi le design. Nous avons opté pour enlever le visage pour 2 raisons : l’un pour que le maximum de personne puisse s’identifier et se reconnaître en elle. De l’autre pour le twist de fin, avec l’apparition de ses yeux et de sa bouche, reprenant le logo Feeling Food. C’est en même temps un clin d’œil au logo, mais aussi cela veut dire qu’une fois qu’elle a accompli tout cela, elle peut affirmer sa personnalité, s’émanciper.

Réalisation

La difficulté de cette animation réside dans le fait de partager des émotions avec des personnages sans expressions : c’est le mouvement de leurs corps qui va permettre cela. Et c’est très dur et très long à animer.

Heureusement, lors du démarrage de la prod, Nicolas Dufresne venait de sortir sa nouvelle version du logiciel Duik (appelé Duik Bassel), et a permis de simplifier tout cela. Nous en avons profité pour apprendre les nouvelles fonctionnalités.

Grâce à ses nouvelles fonctionnalités, nous avons pu aussi créer une sorte de générateur de personnage à partir d’une même base, pour éviter d’avoir trop de design à faire et ainsi alléger le budget. Nous avons pu mettre en place des contrôleurs pour gérer la corpulence, et ainsi jouer sur le détail minime de la mère qui perd du poids au fur et à mesure de la vidéo. L’effet ne se voit pas mais est perceptible.

La configuration des personnages (appelé Rig) et leur animation est quelque chose de très complexe. Il faut batailler avec beaucoup d’éléments pour faire un corps parfaitement articulé. Nous avons fait plusieurs tests, certains avec des membres élastiques et d’autres avec des membres plus rigides. C’est la dernière solution qui a été choisi.

Il y a eu un énorme travail et les clientes, que nous remercions pour leur bienveillance, ont vraiment adoré : le feeling est bien passé.